Découvert bancaire professionnel : comment ça marche

Gestion - Finances
  Découvert bancaire professionnel : comment ça marche

Fréquemment utilisé mais souvent mal compris, le terme de découvert bancaire professionnel peut susciter bien des craintes et interrogations.
Dans cet article nous allons donc nous atteler à rendre cette notion la plus explicite possible afin que vous puissiez en mesurer par vous-même la pertinence pour votre activité.

Découvert bancaire professionnel : définition

Le découvert bancaire professionnel est une forme de financement qui permet à une entreprise de continuer à vivre en cas de solde de trésorerie négatif.
Pour faire simple, votre banque va vous fournir une autorisation de découvert sur une période comprise entre 1 et 12 mois. Le montant maximum sera fixé au préalable au même titre que les intérêts (également appelés agios). Votre compte pourra donc fonctionner en négatif. En contrepartie, vous verserez des intérêts (agios) à la banque, qui dépendront de la durée et du montant du découvert.

Découvert bancaire et facilité de caisse : attention à ne pas les confondre

C’est l’erreur que font beaucoup de dirigeants croyant avoir affaire à une seule et même chose.
La différence entre les les deux est subtile mais a son importance, comme vous allez pouvoir le constater :

  • Avec le découvert bancaire professionnel, vous avez l’autorisation d’être débiteur pendant toute la période de l’accord.

  • En revanche, si vous optez pour la facilité de caisse, vous ne pourrez être à découvert que 15 jours par mois au maximum ! Ce qui signifie que vous devez avoir des rentrées d’argent suffisantes pour avoir un solde positif sur votre compte au moins la moitié du temps.

Dans quels cas y recourir

Découvert bancaire professionnel

Diverses situations peuvent amener une entreprise à faire une demande de découvert bancaire professionnel. Voici donc quelques cas de figure pour lesquels cette solution peut être adaptée :

  • Dans l’hypothèse d’un retard de paiement imprévu de l’un de vos clients, cela vous permet de rester “dans le vert” grâce à une autorisation de découvert, le temps de recevoir le versement.

  • Mieux vaut prévenir que guérir. Si vous savez que vous allez recevoir un important paiement d’ici un mois mais que vous devez verser les salaires dans deux semaines, un découvert bancaire aura l’avantage de vous permettre de continuer à faire face à vos échéances. Dans cet exemple, cela vous permettra d'être en mesure de payer vos employés.

  • Enfin, vous pouvez recourir à cette méthode de manière ponctuelle dans le cas où vous savez que durant l'un des mois à venir (au mois d’août par exemple), vous n’allez pas faire beaucoup de Chiffre d'Affaires, alors que vous continuerez à supporter vos charges fixes (loyers, salaires, abonnements, etc.)

Combien ça coûte ?

Les frais liés au découvert bancaire professionnel sont extrêmement variables. Mais cette petite liste des différents frais inhérents au découvert devrait vous aider à y voir plus clair. Par la suite, renseignez -vous auprès de votre banque pour avoir plus de détails vis-à-vis de leurs tarifs de découvert bancaire à destination d'une clientèle professionnelle.

  • Les intérêts (également appelés agios). Un des avantages avec le découvert est que vous ne paierez des intérêts qu’en fonction de l’utilisation que vous aurez fait du découvert.

  • Les frais de dossier (frais de mise en place, frais d’étude…)

  • La commission du plus fort découvert. Cette notion est parfois difficile à appréhender, aussi une petite explication s’impose. C'est une commission qui vient s'additionner aux agios : chaque mois où vous êtes à découvert, votre banque va regarder le montant de découvert le plus important atteint pendant ce mois et lui apposer un taux de commission compris entre 0,04% et 0,6%. Le résultat donne la commission du plus fort découvert.
    Admettons que votre banque applique un taux de 0,05%. Si votre découvert le plus élevé atteint ce mois est de 20 000€, la commission sera d’un montant de 10€.

Voici par ailleurs quelques exemples de tarifs pratiqués par certaines banques pour leur clientèle professionnelle :

  • BNP Paribas : Frais de dossier d’un montant équivalent à 1% du montant du découvert autorisé

  • La Société Générale demande de son côté le même montant pour les frais de dossier et applique une commission sur le plus fort découvert de 0,06 %.

  • Quant à HSBC, les frais de dossier pour le découvert autorisé sont de 70€.

Résiliation et modification d’un découvert autorisé

Sachez que, s’il est renouvelable, le découvert bancaire professionnel peut tout aussi bien être résilié unilatéralement par votre banquier si ce dernier l’estime nécessaire. Il est également en capacité de changer les termes du contrat sans avoir à vous consulter.
En revanche, un préavis d’au moins 60 jours doit obligatoirement être émis par votre banque dans ces cas de figure SAUF si :

  • Vous avez dépassé le découvert autorisé.

  • Votre comportement à l’égard du banquier en charge du découvert est inadéquat.

  • Votre entreprise semble être en train de sombrer.

Si aucun de ces 3 points ne vous concerne et que votre banque vous coupe les vivres sans préavis, vous êtes alors en mesure d’engager sa responsabilité pour non respect de la loi, en vertu de l’article L-313-12 du Code Monétaire et financier.

Articles similaires