Franchisé : définition

Création d'entreprise
Franchisé  : définition

Un franchisé est une personne qui décide de créer une entreprise en exploitant le concept, le savoir faire et la notoriété d'une autre société pour s'épargner les inconvénients liés à une création d'entreprise classique.
Pour ce faire, il signe un contrat avec le franchiseur (l'entreprise créatrice de la franchise). A l'intérieur, les deux parties s'accordent sur leurs obligations respectives, dans une optique de gagnant-gagnant.

Le franchisé reçoit un accompagnement personnalisé tout au long du processus de création de l'entreprise : bonne compréhension du concept commercial, approvisionnement, procédures à suivre... Par la suite, le franchisé reste épaulé par le franchiseur qui se doit de lui fournir une aide à plusieurs niveaux : gestion de la trésorerie, marketing et communication...
Il bénéficie d'autre part de la notoriété préalable dont dispose l'entreprise du franchiseur : les premières ventes se font donc plus facilement et les bénéfices sont engrangés avec plus de facilité.

A savoir que certains franchiseurs proposent une aide spécifique (comme McDonalds qui fournit une bonne partie de l'outillage néessaire au bon fonctionnement d'un fast-food) à leurs franchisés.

Mais ce support n'est pas complètement gratuit. En effet, toujours dans cette optique de bénéfice mutuel, le franchisé doit s'acquitter d'un certain nombre d'obligations.
Dans un premier temps, et avant même de lancer la création de l'entreprise, le franchisé doit verser des droits d'entrée  au franchiseur, que ce dernier va utiliser pour amortir - au moins partiellement - les frais liés à la future franchise.
De plus, une fois son activité lancée, il doit également payer des royalties (également appellées redevances) au franchiseur. Dans les faits, il s'agit d'un pourcentage du chiffre d'affaires que le franchisé doit verser au franchiseur en contrepartie de l'aide qui lui est fournie.
Enfin, le créateur de la franchise est tenu de respecter les directives ainsi que les modes opératoires qui ont fait le succès du franchiseur par le passé

Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le franchiseur dispose d'une certaine indépendance dans le sens où, les obligations ci-dessus mises à part, il reste le seul maître à bord de son entreprise une fois cette dernière lancée. 
La mode de collaboration qui unit franchiseur et franchisé est en effet purement commercial et non hiérarchisé, ce qui en fait un choix très attractif de nos jours pour les entrepreneurs désirant conserver une certaine indépendance tout en évitant les problèmes d'une création d'entreprise en nom propre.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article : comment devenir franchisé en 8 étapes

Articles similaires