Société d'affacturage : Découvrez les meilleures offres

Gestion - Finances
Société d'affacturage : Découvrez les meilleures offres

L’affacturage est une solution de financement à court terme à laquelle une entreprise peut recourir afin d’obtenir le paiement rapide d’une créance, sans avoir à attendre la date de règlement initialement prévue. Très utile pour rétablir une situation de trésorerie dégradée, l’affacturage a un coût non négligeable et nécessite certaines formalités qu’il est préférable de maîtriser pour profiter pleinement de ses avantages. Cet article passe en revue le fonctionnement détaillé de l’affacturage, les différents types de contrats existants, les frais associés ainsi qu’une liste des principales sociétés d’affacturage françaises.

Dans cet article

L’affacturage : comment ça marche ?

Le fonctionnement de l’affacturage est le suivant : une entreprise remet ses créances clients à un organisme financier spécialisé, appelé “factor”, qui va lui verser la somme intégrale des factures cédées, moyennant le paiement de commissions et de frais. Le factor prend en charge le recouvrement des créances qui lui ont été confiées et relance le client. Il est essentiel de noter que l’affacturage s’adresse uniquement aux entreprises travaillant avec des professionnels et d’autres entreprises : ce mode de financement n’est pas applicable lorsque la clientèle est composée de particuliers.

Une entreprise disposant d’une grande quantité de créances client peut donc prendre la décision de faire appel à un factor pour obtenir leur paiement rapide, sans attendre la date d’échéance initialement prévue. Ce choix peut être motivé par plusieurs raisons :

  • La situation de trésorerie n’est pas idéale : le montant des liquidités dont dispose l’entreprise risque d’être insuffisant pour payer la totalité de ses charges à la fin du mois. Afin d’éviter d’avoir à supporter des charges financières supplémentaires, l’affacturage permet d’obtenir une rentrée d’argent rapide pour stabiliser et soulager la trésorerie de l’entreprise.

  • Contracter un prêt peut s’avérer difficile : la banque finance rarement le cycle d’exploitation de l’entreprise. Autrement dit, il est difficile de réaliser un emprunt pour solutionner un manque de trésorerie lié au retards de paiement de vos clients.

  • Le client n’est pas fiable : le gérant a des doutes quant à la capacité du client à régler sa créance dans les délais impartis. Faire appel à un factor permet de se prémunir (pendant un certain temps) contre le risque d’un impayé client et de booster sa trésorerie rapidement.

Avant de conclure un contrat d’affacturage, il est cependant indispensable de se renseigner sur les différents frais associés afin d’en tenir compte dans la décision finale.

Les frais d'affacturage

Souscrire à un contrat d’affacturage implique en premier lieu de déterminer le montant total des créances pouvant être remises au factor, on parle d’encours total. Le factor s’engage à financer les factures dans les limites de ce montant d’encours total. Une fois que ce montant a été établi et accepté par les deux parties, il va servir de base pour le calcul du fonds de garantie (sur lequel le factor va notamment se rémunérer en cas d’impayés).

Le fonds de garantie

Déterminé à hauteur de 5 à 25% de l’encours total, le fonds de garantie est alimenté par le factor sur sur la base des factures que lui remet l’entreprise. En effet, pour chaque créance cédée, le factor va prélever un pourcentage sur la somme versée, identique à celui choisi pour le fonds de garantie. Une fois que le fonds de garantie est “rempli”, c’est-à-dire que la somme des montants prélevés est égale au montant du fonds de garantie, les factures peuvent alors être financées entièrement, sans prélèvement supplémentaire de la part du factor.

Quelle est l’utilité du fonds de garantie ? Comme évoqué plus tôt, ce type de financement à court terme permet de transférer le risque de recouvrement d’une créance à un tiers, le factor. Cependant, il ne protège pas l’entreprise dans le cas d’un impayé ! Si le client à l’origine de la créance ne s’acquitte pas de sa dette, le factor utilise alors le fonds de garantie pour couvrir les frais engendrés par l’impayé ou une éventuelle procédure de recouvrement.

Remarquons au passage que la plupart des factors proposent des contrats d’assurance-crédit permettant d’être entièrement prémunis en cas d’impayé clients.

Les autres frais

Indépendamment du fonds de garantie alimenté mécaniquement par le transfert des créances, l’affacturage implique d’autres frais qu’il est important d’avoir en tête avant de se tourner vers ce mode de financement. En plus des frais de dossier, le factor va prélever :

  • Une commission d’affacturage : elle est fixée par le factor et calculée à partir d’un pourcentage (généralement compris entre 0,7 et 1,5%) du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ce taux prend également d’autres critères en compte comme le volume de factures à traiter ainsi que la solvabilité des contreparties (i.e. clients) de l’entreprise.

  • Une commission de financement : elle dépend d’un taux d’intérêt qui est à négocier avec le factor et qui est estimé en fonction du délai moyen de paiement des contreparties de l’entreprise mais aussi du montant des factures à financer.

La forme du contrat

L’entreprise doit choisir parmis plusieurs types de contrats d’affacturage.

L’affacturage standard

C’est la forme d’affacturage la plus courante : l’entreprise remet ses créances clients au factor contre leur paiement rapide. Les clients porteurs d’une créance sont alors notifiés de la signature du contrat d’affacturage et reçoivent les renseignements nécessaires pour procéder au paiement de leurs factures.

Pour qui ? L’entreprise peut opter pour ce type de contrat si elle compte avoir recours à l’affacturage de façon plus ou moins régulière et ne voit pas de problème à mettre ses clients au courant de cette procédure de financement.

L’affacturage notifié non-géré

Cette méthode est globalement similaire à celle décrite précédemment à la différence près que la gestion du recouvrement de la créance reste à la charge de l’entreprise et n’est plus supportée par le factor. Les clients porteurs d’une créance sont également notifiés de la signature du contrat d’affacturage.

Pour qui ? Avoir recours à l’affacturage notifié non-géré est envisageable si le dirigeant de l’entreprise préfère conserver la gestion de son poste client et garder la responsabilité de recouvrer ses créances lui-même.

L’affacturage non notifié

Similaire à l’affacturage standard, cette forme de financement offre l’avantage d’être confidentielle. En effet, le client à l’origine de la créance n’est pas mis au courant de la procédure et doit payer sa créance à l’entreprise comme prévu à l'établissement de la facture.

Pour qui ? Ne pas prévenir sa clientèle du recours à l’affacturage peut être judicieux si le gérant ne souhaite pas prendre le risque d’endommager sa relation avec elle, ou qu’il tient à éviter de lui donner l’impression que sa situation financière est mise à mal.

L’affacturage ponctuel

Une entreprise peut cependant décider de ne pas s’engager dans la durée avec le factor et préférer avoir recours à ce mode de financement de manière ponctuelle en cédant quelques créances au fil de l’eau. Retenons également qu’un contrat d’affacturage ponctuel peut aussi être tenu confidentiel.

Pour qui ? L’intérêt principal de l’affacturage ponctuel est qu’il nécessite un engagement réduit et qu’il permet par conséquent de laisser une certaine liberté d’action à l’entreprise quant au recours ou non de manière systématique à ce mode de financement.

Les différents factors en France

Nous vous proposons ici une liste non exhaustive des principaux organismes de factoring présents en France.

Natixis factor

Ce factor appartient au groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne. Bénéficiant du réseau très étendu de la BPCE, Natixis Factor dispose de plus de 8000 agences et d’un service client audité et certifié par Bureau Veritas Certification.

Ce factor propose de gérer ses besoins d’affacturage en ligne en transmettant ses factures à travers son service informatique, et offre également une offre sur mesure qui s’adresse plus particulièrement aux entreprises évoluant dans le secteur du BTP.

CM CIC Factor

Le service factoring rattaché au groupe Crédit Mutuel-CIC propose un choix varié de solutions de financement de factures. Il propose en effet un grand nombre de formules qui varient en fonction du plafond de financement, de la gestion du poste clients et de la taille de l’entreprise cliente.

Son offre la plus complète, Factorizon, contient l’ensemble des caractéristiques développées dans cet article : assurance-crédit, relance des créances avant et après échéance, notification auprès des clients et un financement jusqu’à 200 000€ de l’encours total.

Bibby Factor

Cet organisme propose d’adapter ses solutions d’affacturage en fonction du domaine d’activité des entreprises qui font appel à lui. Comptant pas moins de 5 500 entreprises parmi sa clientèle et jouissant d’un taux de satisfaction client de 96%, Bibby Factor fait preuve d’une grande souplesse et dispose d’offres spécialisées selon le secteur.

BTP, transports, industrie, distribution, services ... Bibby factor cible volontairement les TPE et PME et les aide à faire face à leur besoins de trésorerie. Son statut d’organisme financier indépendant est un critère de choix pour les petites entreprises qui souhaitent s’adresser à un interlocuteur de confiance et ainsi profiter d'un affacturage TPE ou d'un affacturage PME dédié.

Eurofactor

Eurofactor est le service de factoring du Crédit Agricole et dispose donc du large réseau d’agences d’une des banques françaises majeures. Ce factor propose à sa clientèle la garantie d’un financement de ses factures en 24h sous couvert d’une conformité des documents fournis, ainsi qu’une garantie complète contre le risque d’insolvabilité du poste client.

Une solution ciblée et adaptée aux créateurs d’entreprise fait partie des points forts de l’offre d’Eurofactor : les tarifs présentés s’adaptent à l’évolution du chiffre d’affaires du client mais aussi au caractère éventuellement saisonnier de son activité.

Société Générale Factoring

Pour rendre son offre attractive, Société Générale Factoring met en avant la qualité de sa relation client avec pas moins de 40 millions d’euros de factures traitées et financées. Ce factor propose en effet d’attribuer un chargé de clientèle dédié à ses clients, qui les accompagne tout au long des différentes étapes de constitution du contrat d’affacturage.

Disposer d’un interlocuteur dédié est un atout majeur pour négocier des solutions de factoring et être tenu au courant régulièrement de la gestion du poste clients. La qualité des services offerts par Société Générale Factoring est également garantie par la certification ISO 9001 depuis 2004.

FactoFrance

FactoFrance est une référence depuis plus de cinquante ans sur le marché de l'affacturage. L'entreprise propose des offres dédiées à plusieurs secteurs clés tels que le transport (Factotrans), le commerce (Factotrade), l'industrie (Factory), l'agroalimentaire (Factagro), les services (Factoserve), les technologies de l'information et de la communication (Factobail) ou encore les médias (Factomedia).

L'entreprise propose également une offre dédiée aux TPE et aux PME, le tout sans engagement de durée. FactoFrance possède un catalogue d'offres important qui permet de trouver facilement une solution d'affacturage sur mesure.

Comment choisir son factor

Choisir son factor peut s’avérer être une tâche complexe tant les offres sont larges et parfois très similaires d’un factor à l’autre. Il convient d’analyser et de comparer les différentes caractéristiques des services de factoring afin de déterminer lequel est à même de lui proposer les conditions les plus avantageuses.

Les tarifs et services

Comme décrit plus haut, l’utilisation de l’affacturage implique un certain nombre de frais et de commissions qui sont calculés à partir de taux déterminés par le factor. Il est donc nécessaire de commencer par se renseigner sur les tarifs pratiqués, de faire des simulations en ligne et déterminer lesquels sont les plus compétitifs. Cette démarche est essentielle car elle va permettre d’anticiper l’impact financier de l’affacturage sur votre rentabilité.

La réputation de la banque

Dans la majeure partie des cas, un service de factoring est rattaché à un établissement financier. La réputation de cette banque est donc un élément de choix à étudier avant de le contacter pour ses besoins d’affacturage : qualité du service client, temps de réponse, témoignages, etc. Cerner la réputation d’une banque permet avant tout d’éviter les mauvaises surprises et de s’assurer de la fiabilité du service auquel on souscrit. Naviguer sur la toile et se familiariser avec les retours d’anciens clients est toujours une bonne pratique.

La banque de l’entreprise

La plupart des banques françaises proposent des services d’affacturage à leurs clients professionnels. S’adresser au factor de sa banque peut donc être judicieux : en effet, celle-ci connaît déjà l’entreprise et dispose de suffisamment d’informations sur sa solvabilité, son secteur et son fonctionnement pour lui proposer une solution adaptée. De plus, le fait de connaître son interlocuteur et de savoir qu’il connaît votre dossier est très utile pour négocier des taux plus intéressants ou des frais réduits. Comme pour un prêt, essayez de négocier et faites jouer la concurrence.

Les factors spécialisés

Il existe également des factors spécialisés dans un domaine d’activité en particulier : certains de ces organismes préfèrent évoluer uniquement dans un secteur d’activité précis afin de mieux répondre aux attentes de leurs clients.

Articles similaires